top of page
Search

L'été meurtrier, le monde pleure ses victimes

De la Syrie aux Pays-Bas, en passant par le Mali, la Palestine, l’Ukraine, la Malaisie et la France, le monde pleure ses victimes très nombreuses en cet été meurtrier de 2014. La loi des séries semble s’abattre sur l’aviation avec la disparition du Boeing de Malaysia Airlines, la destruction de son vol au-dessus de l’Ukraine, le crash de l’ATR 72-500 à Taiwan, puis le crash récent du MD 83 de Swiftair pour Air Algérie au-dessus du Mali. Plus de 730 décès sont déjà comptabilisés pour ces catastrophes contre 210 pertes en 2013.

Malgré cela, les déplacements en avion restent les moins compromettants pour la vie des passagers et l’Europe reste la zone la plus sûre. Il faut savoir que ces crashs et accidents surviennent sur plus de 36 millions de vols dans le monde avec plus de 3 milliards de passagers, selon l’association internationale du transport aérien. Le nombre de décès est bien plus important sur les routes où l’on compte plus de 3200 disparus en 2013, rien que pour la France. L’émotion est évidemment bien plus grande lorsque des enfants sont touchés sur les routes et l’aspect spectaculaire des crashs d’avions en accentue le drame. Malheureusement, les drames du monde ne s’arrêtent pas là. La Palestine compte déjà plus de 800 victimes en quelques jours de conflit et la Syrie en est à plus de 150 000 victimes en trois ans.

bottom of page