top of page
Search

Pression fiscale, la grogne des patrons !

Improvisations, changements de cap, pression fiscale, promesses en l’air, … les patrons en ont gros sur la patate et ils le font savoir. L’action est inédite en France ! Les chefs d’entreprises manifestent leur ras-le-bol pendant toute une semaine en ce début de mois de décembre. Pas de descente dans les rues ni de comportements de grévistes, mais des actions dans tout le pays où les entrepreneurs sont invités par leurs associations, dont le Medef et la Cgpme, à exprimer leur exaspération.

« Nous n’en pouvons plus, nous sommes asphyxiés par les charges », a déclaré Pierre Gattaz, président du Medef, lundi matin sur Europe 1. « Il y a un ras-le-bol, une exaspération terrible. Il faut écouter les chefs d'entreprises », a-t-il ajouté aux micros de l’antenne. La grogne du Medef est organisée un peu partout en France et dans les médias. Mais quel est le but de cette manifestation ? À quoi vont servir tous ces débats ? Selon Antoine, Gérant d’une société de services « cette semaine nous permet au moins d’exprimer notre ras-le-bol et de tirer la sonnette d’alarme face à un gouvernement aux abois qui n’arrête pas de taxer les entreprises au lieu de réduire son train de vie et de remettre en cause la gestion de ses propres dépenses ».

Selon Pierre Gattaz, « il faut être pédagogique, il faut que nos petits, moyens et grands patrons s’adressent aux élus, aux députés, aux citoyens pour leur expliquer des cas concrets de non-possibilité d’application de certaines dispositions. Avec la Cgpme, l’Upa, les artisans, et d’autres fédérations, nous exprimons un ras-le-bol sur une fiscalité qui continue d’augmenter car les taxes, à l’heure où je vous parle, continuent d’augmenter, contrairement aux promesses du Pacte de responsabilité ».

bottom of page