top of page
Search

La France unie contre la barbarie

L’attaque terroriste de Charlie Hebdo et la sanglante prise d’otages de l’épicerie juive ont secoué la France en ce début d’année 2015. On parlait même de guerre proclamée compte tenu de l’extrémité des actes. Pourtant, loin de sombrer dans l’amalgame, la France a réagi d’une seule et même voix condamnant les actes terroristes et insistant sur le discernement entre les barbares, auteurs des attentats, et les musulmans de France. Plus de 700.000 manifestants, de tous bords politiques et confessionnels, ont défilé sur toutes les grandes villes de France pour exprimer leur solidarité avec les victimes et leur union face à la violence.

Un dimanche blanc pour un mercredi noir

Une vague de solidarité a envahi la France alors que son économie est au plus bas, que son gouvernement est malmené dans les sondages et que la désunion politique française est à son plus haut niveau. Un bien pour un mal. Jamais la France n’a été aussi unie et solidaire. L’horreur l’a rassemblée. Les chrétiens et les juifs français ont exprimé leur discernement. De même que les musulmans de France ont exprimé leur colère face aux terroristes, considérés comme des criminels et des usurpateurs de leur identité. « 17 morts, 66 millions de blessés » peut-on lire sur les réseaux sociaux. La France multiculturelle a été touchée dans son cœur et aucune de ses confessions n’a échappé au carnage. Parmi les victimes, il y a des chrétiens, des juifs, mais aussi des musulmans. Face à ces crimes inhumains, les français ont fait preuve d’intelligence. Il y a eu un mercredi noir ce 7 janvier 2015. Il y aura un dimanche blanc ce 11 janvier 2015 où plus d’un million de français devraient se rassembler pour une marche blanche à la mémoire des victimes.

Photo AFP Laurent Dard

bottom of page