top of page
Search

Euro 2016, ils en avaient plus besoin !


C’est vrai que l’Euro 2016 a comme un goût d’inachevé pour la France avec sa finale ratée, mais le malheur des uns fait le bonheur des autres et, quelque part, tant mieux si c’est à l’avantage des portugais car cette coupe tombe à point nommé pour eux. Ils en avaient vraiment besoin et ils n’ont pas démérité pour autant. Pourquoi ?

Aussi bien d’un point de vue sportif qu’économique, le Portugal avait cruellement besoin de victoires. Son équipe de football a toujours été malchanceuse pour avoir trébuché plusieurs fois aux portes des finales. Elle n’avait jamais gagné de titre et celui-ci semble avoir une saveur très particulière tant il était inattendu. Cristiano Ronaldo, star mondiale et triple ballon d’or, avait ému tous les supporters, français et portugais, dans les tribunes, lorsqu’il avait été touché en tout début de match et qu’il devait quitter le terrain. Ses larmes illustraient son envie et sa profonde frustration de ne pas avoir l’opportunité de graver dans le marbre son apport historique pour son équipe. Eder va s’en charger pour lui en marquant le but de la victoire à un moment décisif illustrant le non-retour pour les bleus. Ces derniers s’en mordront les doigts d’avoir pris ce match à la légère. Du début du match jusqu’à la première période des prolongations, ils donnaient l’impression de jouer avec une confiance débordante, n’hésitant pas à multiplier les passes à dix en renvoyant souvent la balle aux défenseurs. Ce jeu en arrière allait leur jouer des tours et cela n’avait pas loupé. Les dix minutes de la fin ont défilé comme un éclair. Les bleus avaient beau se tourner vers l’avant, le match était plié. C’était trop tard !

Ronaldo et les siens méritaient-ils cette coupe ? Peu importe, ce sont eux les champions d’Europe 2016 et s’il y sont arrivés, ce n’est pas un hasard. Il est vrai que Ronaldo n’a pas toujours bonne presse avec son besoin criant de vouloir toujours briller dans les compétitions. Sa présence sur le terrain semblait obliger ses coéquipiers à jouer toujours pour lui. Finalement, c’est peut-être son absence du terrain qui les a libéré et permis de développer un véritable jeu d’équipe pour s’assurer la victoire. Cela étant, tout le monde reconnaît à Cristiano Ronaldo son talent, mais aussi l’état d’esprit du « grand enfant » qu’il est. Cela se ressentait sur le terrain quand il coachait à la place du coach, mais aussi dans ses actes au quotidien. En effet, s’il dépense une grande partie de sa fortune dans des voitures de collection, il en dépense autant pour sauver des centaines d’enfants dans le monde en finançant de lourdes maladies dont de nombreux enfants démunis sont atteints. Un grand enfant certes, mais aussi un grand cœur qui, avec ses coéquipiers, a tout de même apporté une joie immense à tout un peuple qui en avait cruellement besoin.

bottom of page