top of page
Search

JO 2016, le Brésil sous les feux de la rampe


A l’image de son chaudron olympique original, dont les flammes aériennes devraient tenir jusqu’à la fin de la compétition, la cérémonie d’ouverture de l’édition 2016 des Jeux Olympiques au Brésil a été un régal visuel suivi par des millions de téléspectateurs cette nuit.

Joyeuse, festive, militante, émouvante, moderne et historique ! La cérémonie d'ouverture a montré de multiples facettes au stade Maracana de Rio. Alors qu'on annonçait des Brésiliens en retard dans leurs préparatifs et avec un budget douze fois inférieur à celui de Londres pour les festivités d'ouverture, le Brésil a parfaitement rempli sa mission en livrant une fête grandiose et authentique aux allures de grand carnaval et sur un air de samba.

Le pays hôte a revisité son histoire grâce à plusieurs chorégraphies au cours de la première partie de la cérémonie. Les brésiliens ont assumé les différents épisodes de leur passé mouvementé intégrant la douloureuse période de l'esclavage. Porté par les dizaines de milliers de lumières des smartphones agitées par les spectateurs présents au stade Maracana, le vieux coucou de l'aviateur Alberto Santos Dumont a été suivi par plusieurs caméras lors de son envol dans le ciel de Rio. En septembre 1906, Alberto Santos avait signé le premier record du monde d'aviation en volant sur une soixantaine de mètres.

Prônant la beauté brésilienne, l'ex-mannequin vedette, Gisèle Bündchen, vêtue d'une longue robe dorée, a exécuté un long défilé en toute quiétude dans l'enceinte accompagnée par le son de l’une des chansons brésiliennes les plus populaires au monde, «A Garota de Ipanema» de Tom Jobim. Son défilé plein de grâce avait mis fin à la polémique autour d’une scène d’agression qui devait être simulée et qui avait été fortement critiquée par les médias lors des séances de répétitions.

Le défilé des différentes délégations a été fortement ovationné. Après le Brésil, les athlètes de la délégation des réfugiés défilant derrière la bannière olympique sont ceux qui ont été accueillis avec le plus d'applaudissements. Ce fut l’un des moments forts de la cérémonie, juste avant le grand embrasement pyrotechnique du stade Maracana, illuminant la baie de Rio sous le regard du Christ Rédempteur, statue emblématique du pays organisateur.

bottom of page