top of page
Search

Un voyage sur Mars pour Elon Musk


Le 7 janvier dernier, le milliardaire est devenu l'homme le plus riche du monde. Son projet est pour le moins, spatial ! Et pour cause, il souhaite envoyer sur la planète Mars 1 million de personnes en 2050 grâce aux fusées élaborées par sa société SpaceX.


Qui n'a pas rêvé de poser un jour les pieds sur Mars ? Elon Musk, PDG de Tesla et de SpaceX compte bien le réaliser et investir une grande partie de ce qu'il possède dans la conquête de cette planète si mystérieuse.

Business Insider l'a interviewé et il aurait déclaré : "En fait, je n'aurai pratiquement plus aucun bien ayant une valeur monétaire, à part les actions de mes sociétés".


Il suggérait en 2017 que ces fusées pourraient aussi servir au déplacement de passagers sur Terre entre tous les points de la planète, et tout ça en moins d'une heure !

Son but aujourd'hui est de fonder une "colonie martienne" pour comme il le dit si justement, préserver l'humanité qui, du fait de l'évolution de l'intelligence artificielle et de la robotique serait peut être amenée à une lente extinction. Au fur et à mesure du temps qui avance, la population finirait par s'émanciper.


Elon Musk avait déclaré en mai 2020 que la raison de la vente d'une grande partie de ses biens était due à son projet de conquête de la planète rouge !

"Je veux pouvoir contribuer autant que possible à cette ville martienne dans laquelle je compte investir beaucoup d'argent", Elon Musk ne cessera jamais de nous surprendre !


Le milliardaire a publié récemment un tweet de 2018 dans lequel il assure d'engager la moitié de sa richesse pour créer une ville sur Mars.

Si d'ici 2050, le fondateur de SpaceX rêve de vivre sur Mars il a également pour ambition d'élaborer une flotte de 1000 vaisseaux spatiaux pour transporter les populations. Son plan : chaque jour, trois des fusées de 387 pieds développées par SpaceX décolleront en direction de Mars !


Le budget ? Pas de panique ! Elon Musk permettra aux futurs martiens de bénéficier d'un prêt pour s'envoler.


Vous vous y voyez déjà ? Plus que 29 années à patienter et vous pourrez enfin siroter un bon cocktail marsois !


Clémentine Delaporte (Pour Zenewsmag)


bottom of page