top of page
Search

Pierre Palmade, les victimes insatisfaites du jugement de la cour d’appel

La cour d'appel de Paris a tranché : l'artiste ne sera pas arrêté. Les proches des victimes réagissent.


En début de soirée du vendredi 10 février, plusieurs véhicules sont entrés en collision sur la RD372 près de Dammarie-les-Lys en Seine-et-Marne en direction de Villiers-en-Bière. L'une des voitures participantes, une Peugeot 3008, appartenait àPierre Palmade. L'artiste au volant s'écarterait de la trajectoire avant la collision avec l'autre véhicule. Une femme enceinte, son frère et un enfant de 6 ans sont victimes de l’accident. Le bébé qui devait naître est décédé. Commence alors une enquête pour meurtre dans laquelle est mis en cause Pierre Palmade, dont l'échantillon a été testé positif à la cocaïne et aux drogues de substitution.


La cour d'appel a placé l'artiste en garde à vue à la demande du procureur, avant que le juge d'instruction ne le libère pour raisons de santé. La deuxième audience s'est déroulée vendredi dernier devant le service d'instruction de la cour d'appel de Paris à la demande du procureur, qui a une nouvelle fois requis le placement en détention provisoire de Pierre Palmade. Au final, la cour d'appel a tranché : Pierre Palmade a été placé sous contrôle judiciaire sans passer par la case prison. Il lui est toutefois interdit "de quitter l'hôpital où il est soigné".


Cette décision a provoqué la colère des familles des trois personnes blessées dans la voiture du terrible accident. Yilmaz Yakut, le cousin grièvement blessé de Yuksel, a exprimé sa colère au micro de TF1 ce mercredi : « La décision prise nous fait très mal au cœur. Pierre Palmade est arrivé au paradis en ce moment. Il se fait soigner, on le soigne à l'hôpital et c'est tout.... Il pourrait être soigné dans une chambre confortable en prison. Il peut aussi y être soigné."

Comments


bottom of page